Les amours en herbe

Publié le par Nadir KATEB Auteur

 

Qu'est-ce donc aimer ? Dans une ère piteusement misérable qui se nourrit de facéties au quotidien et de manipulation de masse. Qu’est donc cet amour que tout le monde fait semblant de chercher et que tout le monde fuit ! Des charbons ardents brûlent en moi car sans amour je ne suis que cendres, moi l’éternel idiot, je cherche ce que je possède déjà et je fuis, de toute mon âme, ce que je suis !

 

Je ne me plains pas d’être entourés d’hypocrites, de vivre chaque jour en me rendant compte que les meilleures heures du siècle sont celles qui viennent de s’écouler, que le temps vers lequel nous avançons est pire du temps passé. Nombreux sont les interdits quand il s’agit d’amour, tout le monde parle d’amour sans en connaître l’odeur. Je parle d’amour sans l’avoir vraiment vécu, comme certains vénéreraient un dieu qui n’ont jamais vu ou d’autres, plus fous encore, certainement, embrasseraient une nouvelle religion juste en lisant la couverture de son livre ! L’omniprésence de l’amour et son inexistence incarnée dans l’humanité me rappelle quelque chose, L’intouchable, la divinité, le salut éternel, le ciel, le paradis, l’enfer pour les mécréants, les rivières de vin et de miel pour les pieux, les vierges, …

Et pourtant personne n’y s’intéresse ! Plus une chose est sacrée plus elle est réduite à l’image de l’impossibilité, plus une chose est exemplaire plus elle est bannie de nos mœurs, de nos coutumes terrestres.

Parlons moins d’amour, parlons beaucoup moins de ce sentiment légendaire, qu’il soit dé-sacré, qu’il soit tout sauf exemplaire, incitons les gens à aimer en humanisant l’amour, en le familiarisant chaque jour à nos sociétés malades et schizophrènes, tiens ! Créons une application qui nous incite à aimer au lieu de chasser des pokémons dans les rues comme des pauvres imbéciles ignorants.

 

Muladhara by the russian photograph Max Sauco

Muladhara by the russian photograph Max Sauco

Commenter cet article